Martine Carol, plus dure sera la chute

Elle était, au début des années 1950, la vedette féminine la plus populaire. Premier « sex-symbol » à la française, blonde radieuse dont les films attiraient un public fidèle : Caroline chérie, Lucrèce Borgia, Nana… Mais une mauvaise fée, sans doute, après toutes les autres qui lui avaient donné la beauté, la séduction, la gloire, s’était penchée sur son berceau… Trop fragile, broyée par le doute, l’angoisse, par une instabilité foncière. C’est un destin de star d’hollywood, acharnée à se détruire, qui l’attendait : quarante films, les sommets du hit-parade, quatre mariages, trois divorces, tentatives de suicide, alcool, drogue… Et la chute : sa carrière de star s’effondrera en quelques saisons quand Bardot paraitra, imposant une image moderne de la féminité. Son dernier film, inachevé, film fantôme, s’est effacé des mémoires…

Auteurs :Gérard Bonal et Eric Bitoun
Réalisateur : Eric Bitoun
Durée : 52′

Contactez nous :

Vous pouvez nous envoyer un email et nous allons revenir vers vous , dès que possible .

En cours d’envoi
Email
Facebook
Youtube

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?